Kenneth Weiss, Lucile Boulanger

Kenneth Weiss, clavecin

Lucile Boulanger, viole de gambe

Le vendredi 14 octobre 2016 à 20h30
Sainte-Croix-de-Quintillargues – Église romane de l’Exaltation-de-la-Sainte-Croix
Danses & portraits pour Louis XIV
Marchand, Couperin, Froberger, Marais, Leclair

Originaire de New York où il suit des études à la High School of Performing Arts, Kenneth Weiss est diplômé du Conservatoire d’Oberlin, puis il poursuit ses études de clavecin avec Gustav Leonhardt au Conservatoire Sweelinck à Amsterdam. En 1989, il remporte le concours international de clavecin de Bruges, puis il devient l’assistant musical de William Christie à l’ensemble Les Arts Florissants de 1990 à 1993. Depuis lors, il se concentre sur le récital, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Ses parutions discographiques sont saluées par la critique. Ainsi, son enregistrement en 2013 du Clavier bien tempéré à la Cité de la musique à Paris, sur le clavecin Ruckers-Taskin du Musée de la musique, a reçu un Choc de Classica en 2014. Il enseigne actuellement au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Parmi ses projets en 2017 figurent des concerts avec le violoncelliste Marc Coppey ainsi qu’avec la violoniste Lina Tur Bonet. Toujours en 2017, il dirigera les concertos brandebourgeois et l’Art de la fugue à la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen.

 

Lucile Boulanger débute la viole de gambe avec Christine Plubeau à l’âge de 5 ans, avant de poursuivre ses études auprès d’Ariane Maurette et de Jérôme Hantaï. Puis, elle suit les cours de Christophe Coin au CNSM de Paris où elle obtient en 2009 son diplôme mention très bien à l’unanimité. Elle est lauréate de plusieurs prix internationaux (concours Bach-Abel de Cöthen, Società Umanitaria de Milan, Musica Antiqua de Bruges). Privilégiant la musique de chambre, elle est membre fondatrice de l’ensemble La Sainte Folie Fantastique dont le premier disque consacré à la musique anglo-allemande du XVIIe siècle, paru en 2013 chez Alpha, a été salué par la critique. Elle collabore avec des ensembles en formation de chambre, et se produit occasionnellement dans de grandes formations (Ensemble Correspondances, La Fenice, Pygmalion). Elle consacre aussi une grande part de son activité à la musique pour consort de violes, côtoyant ainsi des gambistes de toutes générations. Enfin, elle se produit très fréquemment en récital, en France comme à l’étranger, avec le claveciniste Arnaud De Pasquale.